Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Amicale Philatélique de Nanterre

Les dessous du programme 2019 des TAAF

Le 1er janvier 2019 a été mis en vente l’ensemble du programme annuel des TAAF. Découvrons quelques aspects peu connus et quelques anecdotes sur certaines émissions !

Comme chaque année, c’est Claude Perchat qui a réalisé le timbre consacré aux minéraux. Pour 2019, c’est la Sapphirine qui est représentée, sur deux timbres émis en feuilles de 10 paires verticales. Un timbre représente le minéral, l’autre, le bijou taillé. La qualité de rendu de ces timbres mériterait qu’ils soient exposés en bijouterie !

Maquette de la paire Sapphirine.

Maquette de la paire Sapphirine.

Le thème des oiseaux est représenté par le Puffin à pieds pâles que l’on rencontre sur les îles Saint Paul et Amsterdam. Dessiné par Nadia Charles (à qui l’on doit le bloc becs d’albatros de 2016), la version finale du bloc des puffins a été choisie après de délicates discussions sur sa teinte, d’où le refus du premier BAT. Le texte a également évolué entre les différentes maquettes.

Les deux bons à tirer (BAT) du Bloc Puffins, avec le refus du premier en raison de sa teinte trop sombre.
Les deux bons à tirer (BAT) du Bloc Puffins, avec le refus du premier en raison de sa teinte trop sombre.

Les deux bons à tirer (BAT) du Bloc Puffins, avec le refus du premier en raison de sa teinte trop sombre.

Les Éparses sont présentes sur ce thème avec un timbre représentant la Gygis blanche (ou sterne blanche) de Tromelin.

La photo qui a inspiré le timbre, la maquette et le timbre définitif avec en fond, l'ile de Tromelin.
La photo qui a inspiré le timbre, la maquette et le timbre définitif avec en fond, l'ile de Tromelin.
La photo qui a inspiré le timbre, la maquette et le timbre définitif avec en fond, l'ile de Tromelin.

La photo qui a inspiré le timbre, la maquette et le timbre définitif avec en fond, l'ile de Tromelin.

Côté poisson, le Cacique de l’Antarctique a été préféré à la grande gueule à voile. Il a été gravé en taille douce par André Lavergne. Le dessin met en évidence ses épines très fortes, d'où son nom d'espèce "spinifer".

Les photos des deux espèces en présence et le timbre gravé par André Lavergne représentant le Cacique de l'Antarctique.
Les photos des deux espèces en présence et le timbre gravé par André Lavergne représentant le Cacique de l'Antarctique.
Les photos des deux espèces en présence et le timbre gravé par André Lavergne représentant le Cacique de l'Antarctique.

Les photos des deux espèces en présence et le timbre gravé par André Lavergne représentant le Cacique de l'Antarctique.

Les coquillages 2019 sont ceux de Terre Adélie. Ils sont cinq disposés en un bloc de trois timbres par Pierre Albuisson. Les timbres sont intégrés dans une courbe en forme de coquille d’escargot, sans doute pour rappeler les dessins de certains de ces coquillages.  Cette courbe réalisée avec une précision toute géométrique répond au nom de clothoïde.

Les coquillages de Terre Adélie, mis en scène par Pierre Albuisson.

Les coquillages de Terre Adélie, mis en scène par Pierre Albuisson.

Revenons à terre avec la poursuite de la série sur les insectes avec le coléoptère de Kerguelen neomaso antarcticus dessiné par Line Filhon.

Le timbre définitif et les trois états qui le composent.

Le timbre définitif et les trois états qui le composent.

Après la gent animale, on découvre le timbre sur la réimplantation du phylica arborea à Amsterdam. Cet arbre indigène et unique de ce site était en voie de disparition. Si le timbre présente les opérations de plantation, le bloc montre le profil du planteur et son équipement. Deux textes explicatifs confèrent à ce bloc un aspect pédagogique intéressant. Une mise en page difficile bien maitrisée par Aurélie Baras. Le bloc est réalisé en Offset.

Les deux propositions d'Aurélie Baras et le bon à tirer du bloc finalisé: les textes ont été développés et le logo de la Réserve Naturelle a été ajouté.
Les deux propositions d'Aurélie Baras et le bon à tirer du bloc finalisé: les textes ont été développés et le logo de la Réserve Naturelle a été ajouté.
Les deux propositions d'Aurélie Baras et le bon à tirer du bloc finalisé: les textes ont été développés et le logo de la Réserve Naturelle a été ajouté.

Les deux propositions d'Aurélie Baras et le bon à tirer du bloc finalisé: les textes ont été développés et le logo de la Réserve Naturelle a été ajouté.

Au titre du patrimoine, le timbre des cabanes de la baie des Américains à Crozet poursuit la série engagée il y a trois ans. Claude Perchat a dessiné trois maquettes de formats différents. Le timbre définitif a vu ses couleurs atténuées par rapport à la maquette, pourtant plus proche de la réalité.

Deux propositions de Claude Perchat, non retenues, la maquette finale et le timbre définitif de la Baie des Américain et ses cabanes.
Deux propositions de Claude Perchat, non retenues, la maquette finale et le timbre définitif de la Baie des Américain et ses cabanes.
Deux propositions de Claude Perchat, non retenues, la maquette finale et le timbre définitif de la Baie des Américain et ses cabanes.
Deux propositions de Claude Perchat, non retenues, la maquette finale et le timbre définitif de la Baie des Américain et ses cabanes.

Deux propositions de Claude Perchat, non retenues, la maquette finale et le timbre définitif de la Baie des Américain et ses cabanes.

Le triptyque présentant le site du Laboureur à Kerguelen composé de deux timbres et une vignette a été réalisé par Elsa Catelin.

Carte de Kerguelen situant le site du Laboureur, et deux étapes du triptyque: on a ajouté sur la vignette définitive les coordonnées GPS du site.
Carte de Kerguelen situant le site du Laboureur, et deux étapes du triptyque: on a ajouté sur la vignette définitive les coordonnées GPS du site.
Carte de Kerguelen situant le site du Laboureur, et deux étapes du triptyque: on a ajouté sur la vignette définitive les coordonnées GPS du site.

Carte de Kerguelen situant le site du Laboureur, et deux étapes du triptyque: on a ajouté sur la vignette définitive les coordonnées GPS du site.

Un second triptyque de trois timbres cette fois a été retenu pour illustrer le programme de carottage sur les sédiments lacustres à Kerguelen. Il est réalisé en offset à partir d’un dessin de Raphaèle Goineau qui s’est inspirée de trois des huit photos fournies par l’IPEV et le Directeur du laboratoire Environnement, DYnamiques et TErritoires de la Montagne du CNRS - Université Savoie Mont Blanc –

Le bon à tirer validant le triptyque illustrant la campagen de carottage des sédiments à Kerguelen.

Le bon à tirer validant le triptyque illustrant la campagen de carottage des sédiments à Kerguelen.

La centrale photovoltaïque de Tromelin est illustrée par deux timbres réalisés par Sylvie Patte et Tanguy Besset, à partir d’une photographie. Mais les deux artistes, dans la droite ligne du bloc des manchots réalisés pour ParisPhilex en juin 2018 ont largement débordé le cadre de la simple représentation pour promouvoir cette réalisation écologique.

La phot de la centrale photvoltaïque de Tromelin et le bloc réalisé par Sylvie Patte et Tanguy Besset.
La phot de la centrale photvoltaïque de Tromelin et le bloc réalisé par Sylvie Patte et Tanguy Besset.

La phot de la centrale photvoltaïque de Tromelin et le bloc réalisé par Sylvie Patte et Tanguy Besset.

Les bateaux ne sont pas oubliés du programme : le Champlain et le Colbert viennent compléter la longue série des émissions consacrées à la marine : le Champlain est un navire patrouilleur de la Marine nationale construit en 2016 à Concarneau. Il est basé à La Réunion. Il effectue diverses missions dans les mers australes. L’appellation « B2M » (où BMM) signifie « Bâtiment Multi missions ». Le Colbert est croiseur lance-missiles qui a fait escale à Amsterdam en novembre 1988. La date est rappelée sur le timbre dont la version définitive a évolué très sensiblement par rapport à la maquette proposée par Marie Détréee-Hourrière à la suite des observations des spécialistes de la Marine. La légine esquissée dessous l’étrave a disparu ainsi que le drapeau tricolore à la proue.

En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.
En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.
En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.
En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.
En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.

En haut, photo et timbre du Champlain. La première maquette et le timbre définitif du Colbert. En bas, souvenir de l'escale du Colbert à Amsterdam en novembre 1988.

Enfin, les personnages qui ont façonné l’histoire des TAAF sont illustrés par Yves Valette et Mario Zuchelli. Le premier est un pionner de l’histoire polaire, à l’origine de la première expédition scientifique française permanente en Terre Adélie en 1949, après sa découverte en 1840 par Dumont-d’Urville. Il est décédé en 2014 à l’âge de 94 ans. Mario Zucchelli, décédé en 2003, est un ingénieur et scientifique italien. Il a été Président du Consortium pour l'Antarctique de l'Agence nationale des nouvelles technologies, de l'énergie et du développement économique durable, Directeur de l’Institut polaire italien, principal organisateur du programme de recherche universitaire national italien en Antarctique. Son nom a été donné en 2004 à la station de recherche italienne en Antarctique située sur la Baie Terra Nova. Cette station est également une base de départ pour rejoindre la base antarctique Franco-italienne Concordia distante de 1 200 kilomètres.

Photo d'Yves Vallette, première maquette, maquette définitive sur laquelle les traits du visage ont été retouchés. En dessous, un essai de couleur non retenu.
Photo d'Yves Vallette, première maquette, maquette définitive sur laquelle les traits du visage ont été retouchés. En dessous, un essai de couleur non retenu.
Photo d'Yves Vallette, première maquette, maquette définitive sur laquelle les traits du visage ont été retouchés. En dessous, un essai de couleur non retenu.
Photo d'Yves Vallette, première maquette, maquette définitive sur laquelle les traits du visage ont été retouchés. En dessous, un essai de couleur non retenu.

Photo d'Yves Vallette, première maquette, maquette définitive sur laquelle les traits du visage ont été retouchés. En dessous, un essai de couleur non retenu.

Un essai de couleur du timbre Mario Zucchelli et la maquette définitive.
Un essai de couleur du timbre Mario Zucchelli et la maquette définitive.

Un essai de couleur du timbre Mario Zucchelli et la maquette définitive.

Un programme final de 15 sujets différents pour un total de 22 timbres à l’unité, paire, triptyque, et blocs. En attendant quelques hors programme dans le courant de l’année 2019 !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article