Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Amicale Philatélique de Nanterre
  • Amicale Philatélique de Nanterre
  • : Les réunions sont ouvertes à tout philatéliste, même non adhérent, mais qui souhaite partager sa passion autour du timbre et de la lettre. Réunions 1ers et 3èmes dimanches de chaque mois à 10h. Villa des Tourelles 9, rue des Anciennes Mairies à Nanterre. Adresse E-mail : apn92@free.fr
  • Contact

Profil

  • APN92
  • Réunions de l'Amicale Philatélique de Nanterre - 1ers et 3èmes dimanches
  • Réunions de l'Amicale Philatélique de Nanterre - 1ers et 3èmes dimanches

L'APN

L’association philatélique est le lieu privilégié pour partager sa passion, développer des échanges trouver la convivialité et l’amitié autour d’un loisir commun. Au-delà, elle permet de véhiculer l’information, de découvrir, d’échanger par l’intermédiaire de services structurés. L’association philatélique rompt l’isolement et intègre le collectionneur dans un groupe de contact.

Téléphone : 01 41 37 71 35 (Répondeur)
apn92@free.fr

Recherche

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:40

L’Exposition a ouvert ses portes le 28 janvier. Jusqu’au 19 février inclus, les visiteurs pourront admirer dans la galerie des Tourelles à Nanterre l’ensemble exceptionnel constitué par les 371 participations au concours d’art postal organisé par l’APN 92 au dernier trimestre de 2011. Groupées dans différentes sections : jeunesse, art conceptuel, art posté, objets timbrés, les pièces présentées bénéficient d’une scénographie originale, rarement vue dans les expositions philatéliques traditionnelles.


Mais, dès l’entrée, d’autres surprises ont également accueilli les participants à l’inauguration. Avec plusieurs « invités d’honneur ». En premier, ANTONIO SAURA, présent par trois magnifiques enveloppes prêtées par l’Adresse Musée de la Poste. Grand artiste espagnol contemporain, né le 22 septembre 1930 à Huesca et décédé le 22 juillet 1998 à Cuenca, il a d’abord été marqué par le surréalisme, évoluant ensuite vers la peinture abstraite, puis vers un style plus physique. Les thèmes traités l’ont été en série, et en périodes successives. Parmi eux : les Dames, les Crucifixions, les Visages, les Foules, les portraits imaginaires parmi lesquels se trouvent un très grand nombre de portraits imaginaires de Goya, et enfin la tauromachie qui apparaît sous forme de lithographies de Arte de Birlibirloque de José Bergamín, et d'huiles sur toile : les Sauromaquias d'un expressionnisme violent.

P1000688.jpg

Les enveloppes exposées relèvent de la série des portraits imaginaires. Elles sont le fruit d’une correspondance également imaginaire adressée chaque fois à un grand maître de la peinture des siècles passés. Chacune a ses timbres–poste et ses cachets. Les trois sont de 1977. L’une est adressée Poste centrale à Rembrandt Van Rijn, l’autre à Francisco de Goya, la dernière à Diego Velazquez da Silva. La technique est commune et repose sur la zincographie.

 

ALEXANDER CALDER l’accompagne avec deux  enveloppes autographes, décorées à la main, également issues du fonds d’art postal de l’Adresse Musée de la Poste. Important sculpteur américain (1898-1976) né à Philadelphie, Pennsylvanie, décédé à New-York, cet ingénieur de formation a, parmi ses œuvres majeures, laissé une création tout près de Nanterre. On peut l’admirer sur le parvis de La Défense, dans la partie du quartier d’affaire implantée à Courbevoie. Il s’agit de L'Araignée Rouge (The Red Spider), également appelée Le Grand Stabile Rouge. Cette sculpture monumentale (stabile selon les termes de son auteur, par opposition à ses mobiles qui l’ont rendu célèbre) a été érigée l'année de la mort de Calder en 1976 devant l'immeuble Place Défense. Mesurant 15 mètres de haut pour 75 tonnes, elle est faite d'acier inoxydable peint en rouge.

calder1.jpg

calder2.jpg


L’une des enveloppes présentées, créée le 9 juin 1956, a été adressée au sculpteur Jean Davidson, dans son manoir de Bécheron à Saché (Indre-et-Loire) où Calder s’installera en 1953. Elle utilise l’encre et feutre sur papier et comporte la mention manuscrite air mail. L’autre a été créée le 27 décembre 1965 et porte la même adresse.


Troisième artiste inattendu : PAUL-EMILE VICTOR. Né à Genève (1905), décédé à Bora-Bora (1995), il personnifie l’aventure polaire moderne. Ethnographe, explorateur, logisticien, il fut à l’origine des Expéditions Polaires Françaises crées en 1947 et a personnellement dirigé de nombreuses missions en Terre Adélie. Egalement écrivain, dessinateur, peintre et humaniste, Paul-Emile Victor, sous la signature de PEV, a produit une œuvre considérable.

P_E_Victor.jpg

Une célèbre série de dessins signés PEV lui a servi durant près de 25 ans – de 1959 à 1984 - à illustrer ses vœux de Nouvel An. Affranchies d’un T-P des TAAF et oblitérées en Terre Adélie, ces cartes sont d’un très grand intérêt lorsqu’elles portent la signature autographe de l’auteur. Plusieurs de ses dessins ont aussi été utilisés pour commémorer des évènements tels la mission EGIC au Groenland ou pour des « diplômes » de passage du cercle polaire antarctique à bord du navire de relève de la base Dumont d’Urville, ou encore comme cachet anniversaire d’expéditions. L’Exposition de la Villa Galerie des Tourelles présente 18 de ces cartes et plis, extraits de la collection de Jean-Pierre Guffroy, qui les a très aimablement mis à la disposition de l’Amicale Philatélique de Nanterre.

P1000736.jpg

Dans la partie « polaire » de l’Exposition, le visiteur pourra aussi s’amuser devant les enveloppes illustrées tout aussi amicalement prêtées par ALAIN BARBET, président de l’Union Française de Philatélie Polaire (UFPP-SATA). Comportant timbres et cachets à date des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), elles associent avec humour philatélie polaire et voyage sur les sujets habituels de cette philatélie comme les otaries, éléphants de mer, orques et dauphins, langoustes, crevettes, oursins, les nombreuses espèces d’oiseaux dont surtout les manchots, qui constituent l’essentiel de la faune des TAAF. Elles sont dues à neufs illustrateurs différents.

P1000735.jpg

L’ADRESSE Musée de la Poste a, en outre, extrait de ses fonds une quarantaine d’autres pièces historiques d’Art Postal du plus haut intérêt : enveloppes décorées de 1840, « valentines » du milieu du XIXème siècle, ensemble d’enveloppes des années 1910 illustrées par le facteur Frédéric Pioche, artiste étonnant par son humour et la qualité de ses créations, ainsi que des plis en Franchise Militaire dues au soldat Maurice Bernard. Mobilisé dans la Réserve générale d’artillerie en 1939, il écrivait tous les jours à sa femme en dessinant un simili-timbre retraçant sa vie au front durant la « drôle de guerre », différent chaque fois. L’Exposition en présente cinq. Par ailleurs deux grandes boites aux lettres décorées viennent rappeler que l’Art postal, ce ne sont pas que des « objets d’art posté » mais englobe aussi toutes les œuvres se rapportant à la circulation du courrier.


Enfin, l’APN 92 a aussi pu rehausser les présentations par deux ensembles exceptionnels de cartes brodées à la main dans les années 1910/20, thématiques et patriotiques, ainsi que 107 cartes postales (!) illustrées par des timbres-poste minutieusement découpés selon une technique usitée au début du XXème siècle mais aujourd’hui hélas perdue. Des pièces rarement vues et également proposés par JEAN-PIERRE GUFFROY.

L’inauguration a été l’occasion de remercier tous ces contributeurs. L’Amicale Philatélique de Nanterre leur renouvelle ici sa gratitude.

 APN - janvier 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires