Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Amicale Philatélique de Nanterre
  • Amicale Philatélique de Nanterre
  • : Les réunions sont ouvertes à tout philatéliste, même non adhérent, mais qui souhaite partager sa passion autour du timbre et de la lettre. Réunions 1ers et 3èmes dimanches de chaque mois. Villa des Tourelles 9, rue des Anciennes Mairies à Nanterre. Adresse E-mail : apn92@free.fr
  • Contact

Profil

  • APN92
  • Réunions de l'Amicale Philatélique de Nanterre - 1ers et 3èmes dimanches
  • Réunions de l'Amicale Philatélique de Nanterre - 1ers et 3èmes dimanches

L'APN

L’association philatélique est le lieu privilégié pour partager sa passion, développer des échanges trouver la convivialité et l’amitié autour d’un loisir commun. Au-delà, elle permet de véhiculer l’information, de découvrir, d’échanger par l’intermédiaire de services structurés. L’association philatélique rompt l’isolement et intègre le collectionneur dans un groupe de contact.

Téléphone : 01 41 37 71 35 (Répondeur)
apn92@free.fr

Recherche

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 17:30

Il se passe toujours quelque chose du côté du Musée de La Poste : Expositions, conférences etc.


Mais, plus discrètement, le Musée propose dans sa boutique des souvenirs postaux.

Ainsi cette carte de 1989 éditée à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française.

Cette carte présente deux faces avec « fenêtres ». Un disque inséré entre les deux faces permet de faire apparaître au choix et par face quatre timbres différents en rapport avec l’histoire de France.


Les Timbres représentés : n°s 315, 444, 1678, 1679, 1680, 1729, 2537, 2573.

Il reste un cinquième visuel qui est une carte blanche permettant d’écrire un message.
Peu de cartes de ce type ont voyagé. Elles dépassaient les 20g d’où un affranchissement à 3,70 Francs et bien sûr le cachet du Musée postal pour oblitération (ici du 29 juillet 1989).

 

  message original 1 message original 2

 

message original 3  message original 4

  message original 5  message original 6


message original 7 message original 8

message original 9

 

 

Repost 0
Published by Nanou - dans Insolite
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:35
Le timbre « grotte de Niaux » représentant les peintures rupestres découvertes en 1906
en Ariège a été émis officiellement le 7 juillet 1979. C’est le premier jour officiel donné
par La Poste.
 
Rien de particulier jusque là pour ce timbre qui porte le numéro 2043 dans le catalogue Yvert et Tellier.

TP Grotte de Niaux 2
Ce qui est moins banal est que des timbres ont été mis en vente dès le printemps 1979. Témoin la lettre ci-dessous datée du 4 avril 1979.

Lettre-Grotte-de-Niaux.jpg

Ce fait est confirmé par le catalogue Marianne édité en 1982, dans lequel ce timbre qui porte le n° 79-26 est présenté accompagné du commentaire suivant :

«100 000 timbres environ ont été mis en vente dès le 19 mars 1979 dans la Région Parisienne  par erreur ».

Une erreur qui créé quelques rareté car on a très peu parlé de cette vraie-fausse émission anticipée.

Alors, recherchez dans vos boîtes ou sur vos timbres. On ne sait jamais !


Depuis la publication de cet article sur le blog en 2008, un internaute Suisse nous a fait parvenir une trouvaille particulièrement intéressante : il s’agit d’une lettre oblitérée du 19 mars 1979, soit le « vrai premier jour » de mise en vente de ce timbre.

Nous ne résistons pas au plaisir de l’ajouter à cet article.

Merci Sébastien !

 Lettre-19-mars-1979.jpg

  Lettre du 19 mars 1979
APN 2011
Repost 0
Published by Nanou - dans Insolite
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 17:33

A.-SIDOTI.jpg  ANTOINE SIDOTI

 
L’UTILISATION DU POÈTE NJEGOŠ
 DU FASCISME AU TITISME 

2.-Njegos, A. Sidoti-1re de couverture-final
Malgré la promesse de l’«Italie libérale» de ne jamais toucher à l’intégrité du Monténégro (clause secrète signée lors du mariage du prince Victor-Emmanuel de Savoie avec la princesse Jelena [Elena] Petrović Njegoš, en 1896), l’«Italie fasciste» occupe le pays en avril 1941, avec la promesse de remettre sur le trône la dynastie Petrović Njegoš déchue en 1918. Si le «Statut» annoncé par la «Déclaration du retour du royaume du Monténégro» (le 12 juillet 1941) avait pu être promulgué, il aurait donné la mesure de la fausse indépendance promise ! Suite à l’éclatement de la révolte (dans la nuit du 12 au 13 juillet) contre le prétendu libérateur, c’est un Governatorato qui est finalement institué, sous l’autorité d’un général de l’armée italienne. Par là-même, Victor-Emmanuel III devient roi du Monténégro, en contradiction flagrante avec ladite clause secrète.

Le 9 mai 1943, l’administration d’occupation italienne émet dix figurines postales «en l’honneur» de l’illustre ancêtre de la reine d’Italie, le vladika (prince-évêque) et poète Pierre II Petrović Njegoš (1813-1851), dit Njegoš. Leur verso porte des inscriptions de textes tirés d’œuvres littéraires de ce dernier et leur recto est illustré avec des tableaux de Pero Poček (1878-1963, un artiste d’origine monténégrine, naturalisé italien, familier de la reine et époux d’une filleule du roi d’Italie Umberto I). Six autres figurines émises conjointement et qui montrent des «paysages» les complètent. L’analyse des unes et des autres révèle le fond historique et le message de mémoire dont elles sont chargées. Les «libérateurs» Allemands (en 1943-1944) et le mouvement de Libération nationale des partisans de Tito (en 1945) les utilisent à leur tour en les «surchargeant».


Dans la Yougoslavie de l’après-guerre, le pouvoir continue de vouloir «honorer» Njegoš et son œuvre : en détruisant la modeste chapelle funéraire voulue par l’intéressé sur le mont sacré monténégrin, le Lovćen, et en édifiant à sa place un mausolée digne du régime ; en instituant le «Prix Njegoš de littérature», une sorte de Prix Nobel yougoslave ; en faisant de l’intéressé un «précurseur» et un champion de l’idéologie marxiste du pays !

Intérêt

Nous constatons comment le présent du Monténégro, entre 1941 et 1943, s’inscrit dans la continuité et dans les «précautions» toutes relatives de l’histoire. La logique de l’évolution institutionnelle du pays est implacable. Inédit en France, le «Statut du royaume du Monténégro» promis par l’occupant est l’illustration de l’idée que le prétendu libérateur se fait de l’indépendance qu’il dit vouloir «offrir» aux Monténégrins.
 
Par-delà sa valeur philatélique, l’émission postale du 9 mai 1943 pour Monténégro est un document historique exceptionnel, unique. Notre analyse (historique, picturale, littéraire, philatélique, et in fine vexillologique) est totalement nouvelle. Rapportée à l’histoire passée, elle permet une lecture inhabituelle de lieux de mémoire des Monténégrins, qui ne veulent accepter la domination ottomane ni par les armes, ni par la civilisation. Rapportée à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, elle montre un aspect remarquable de la démagogie de l’occupant, qui croit bien faire en flattant l’amour atavique des Monténégrins pour la liberté. En filigrane, nous entrons dans l’œuvre poétique et politique de Njegoš (1813-1851) – les publications actuelles le concernant sont inexistantes et, quand des allusions existent elles sont soit utilisées à des fins partisanes soit incompréhensibles pour les non initiés –, et nous dévoilons au grand public l’œuvre du peintre Pero Poček (1878-1963).
 
La Seconde Guerre mondiale terminée, l’«actualisation (exploitation)» démagogique de Njegoš se poursuit. Le pouvoir titiste n’a de cesse de «yougoslaviser» le poète et de «laïciser» le prince-évêque. Il va jusqu’à en faire le «précurseur» de sa propre lutte de Libération nationale «populaire» et «démocratique».

 

 

L’ouvrage, publié par les éditions ÉDILIVRE À PARIS, coll. “Universitaire”, peut être commandé en librairie ou via Internet. Sur Internet, il est disponible sous forme de livre imprimé traditionnel (www.edilivre.com, ainsi que sur d’autres sites bien connus des internautes, tels Amazone.fr ; Alapage.fr ; Chapitre.com ; BNF, etc…) et sous forme téléchargeable (dans ce cas, à un prix inférieur, sur le site de la maison d’édition).


Repost 0
Published by Nanou - dans Nos écrivains
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 20:02

Le Bulletin de l’APN récompensé : lors de son assemblée générale 2008 tenue en avril, le GAPHIL (groupement des associations philatéliques d’Iles de France) a remis à notre Président Paul Sitzia le diplôme du « meilleur bulletin d’une association philatélique d’Ile de France pour l’année 2007 ». C’est le bulletin n° 90 publié en septembre et consacré aux 60 ans de l’amicale qui a retenu l’attention des responsables du GAPHIL. Une récompense encourageante pour tout ceux qui oeuvrent à la réalisation régulière de notre bulletin.

apn92@free.fr

 

Diplôme du bulletin2

Repost 0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 18:51

«PONT VALENTRÉ»

Timbre-cahors-valentre.jpg

 

Une exposition philatélique sera organisée par l’Union Philatélique du Quercy (UPQ) avec le concours de l’Association Française de Philatélie Thématique (AFPT), la municipalité de Cahors, l’Association pour les 700 ans du Pont Valentré et La Poste.

Date et heure :     samedi 26 avril 2008 (10H00-12H30 - 14H30-18H00)

et

                           dimanche 27 avril 2008 (9H00-12H00 - 14H00-17H00)

Lieu : Espace Clément Marot à Cahors (46)

Invités d’honneur :

-          André LAVERGNE, le graveur du timbre, sera présent pendant toute la durée de l’exposition et dédicacera ses œuvres

Michel POLOMSKI, dessinateur lotois de Bandes Dessinées, aura un stand et dédicacera aussi ses œuvres, dont une BD consacrée au Pont Valentré

L’exposition philatélique sera consacrée à la thématique «Ponts» au travers des diverses collections qui y seront présentées :

  «La catastrophe du Pont de la Tay» de Jean GRILLOT, présentation de type    
   «Classe ouverte».

Cette exposition sera agrémentée par la présentation d’une collection de cartes postales anciennes sur le Pont Valentré, de Jean-Michel RIVIERE et par une collection de Jean-Jacques PESTEL sur  «La Vallée du Lot».

Un colloque aura lieu le samedi 26 avril  après-midi avec 2 conférences :

-      A 15H00 : «Comment diversifier le matériel philatélique dans une présentation thématique» par Michel KREMPPER

-    A 16H30 : «La représentation des ponts en philatélie» par Michel WAGNER, membre de l’AFPT et webmaster d’un site Internet consacré à la thématique «Ponts».

Un concours de dessin d’enfants a été organisé auprès des écoles du Lot sur le thème «Dessine ton Pont Valentré». Les dessins seront remis pendant les 2 jours et présentés dans  la salle de l’exposition philatélique. Un jury désignera les 5 lauréats qui verront leurs dessins reproduits sur une série de 5 prêt-à-poster avec le timbre «Pont Valentré», série à paraître en juin 2008. De nombreuses récompenses leur seront attribuées par les différents partenaires du comité d’organisation. Le règlement est disponible sur le site de la Ville de Cahors et de l’association «Les 700 ans du Pont Valentré».

Une vente de souvenirs philatéliques, édités par l’UPQ, aura lieu pendant les 2 jours.
Ils seront au nombre de 4 :

   
Une carte postale maximum représentant le Pont Valentré, reproduction d’une photo prise sous le même angle que le timbre (format horizontal).

-    
Une carte postale avec la reproduction d’un dessin du Pont Valentré, œuvre de Serge BOURDON, membre de l’UPQ (format horizontal).

-   
Une enveloppe au format 114x162 avec la reproduction d’un autre dessin de Serge BOURDON (format vertical).


-   
Une enveloppe au format 114x162 avec la reproduction d’une photo inédite du Pont Valentré (format vertical).


Tous ces souvenirs seront proposés à 3€ pièce sur place ou par correspondance. Envoyer les commandes à Jean-Jacques PESTEL 29 Avenue de Montviguier 46100 FIGEAC avec chèque joint à l’ordre de l’UPQ + frais de port au tarif en vigueur, suivant le nombre de souvenirs commandés.

Pour plus d’informations, contacter

Jean-François CARDE

Tél. : 05 65 34 65 54

E-Mail : jfcarde@free.fr


  Carte-postale-1.jpg Enveloppe-n-2.jpg

 

Pour plus d’informations, contacter

Jean-François CARDE

Tél. : 05 65 34 65 54

E-Mail : jfcarde@free.fr

 

carte postale maxi 1      Enveloppe n°1

 

 

Repost 0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 09:48

C’est sous le titre «Pseudo PAP ou vraie fantaisie» qu’est paru dans le numéro de septembre 2004 de «L’Echo de la Timbrologie» un article relatif à la carte émise par La Poste pour permettre aux philatélistes de voter et choisir la nouvelle Marianne appelée à remplacer début 2005 l’actuelle Marianne de Luquet. 

 

PAP Concours Marianne recto 

 

Cette carte a pour caractéristique d’être ornée au verso d’une Marianne rouge pour permettre le renvoi à La Poste.


PAP Concours Marianne verso

Plusieurs milliers d’exemplaires ont été mis à disposition des visiteurs du Salon du Timbre en juin/juillet dernier. 

Mais dès les premiers jours, les stocks ont été raflés par quelques «petits malins» croyant qu’il s’agissait là d’un PAP inédit ! 

Or «ces cartes ne sont pas des PAP, ni des entiers postaux, ni même des PAP-réponses, mais de simples documents administratifs ornés d’une Marianne de Luquet», nous dit l’auteur de l’article ! 

 

Quelques explications complémentaires sembleraient toutefois nécessaires : en effet ce document a toutes les apparences d’une carte pré-timbrée émise par La Poste. C’est à dire un PAP - réponse de La Poste

 

On comprend que La Poste ne souhaite pas encourager une inutile spéculation sur un document qui aurait dépassé son objectif initial dès le jour de son émission.


Mais comment ne pas s’interroger sur cette « erreur de casting » au moment ou des précisions sont apportées sur l’utilisation en compétition philatélique des divers PAP.


Si les PAP officiels émis par La Poste à son initiative sont d’incontestables documents philatéliques utilisables sans réserve particulière, les PAP dits « locaux » ne sont pas acceptés en compétition lorsque leur existence est due à des initiatives privées. (Ce n’est pas le cas de tous et il est souvent difficile d’obtenir l’information exacte quant à l’origine du PAP).

 

  PAP officiel de la poste

 

Une exception vient toutefois d’être pointée concernant ce que l’on a baptisé les PAP – réponses.


Un excellent article paru en octobre 2003 sous la signature de Bertrand Sinais dans «L’Echo de la Timbrologie» permet de bien comprendre l’origine et l’usage de ces PAP un peu particuliers.


Ils sont nés de l’initiative d’une entreprise de vente par correspondance ayant repiqué son adresse sur des PAP courants pour inciter les clients à répondre à ses offres.

Par la suite des organisations humanitaires ont fait de même.


PAP organisation humanitaire 1    

  PAP organisation humanitaire 2

 PAP organisation humanitaire 3

PAP organisation humanitaire 4  

 

La Poste, prenant conscience de ce nouveau créneau commercial (qui existait déjà sous d’autres formes comme les cartes T Figure 5)) a proposé ce service (Postréponse) aux entreprises et associations (400 000 dossiers envoyés).

Carte T organisation humanitaire

 

 Ce service est accessible à partir de 50 000 PAP commandés pour les PAP avec Marianne et 100 000 exemplaires pour les PAP avec d’autres timbres.


On le rencontre donc en diverses occasions, utilisé parfois par l’Administration (le Ministère des armées Figure 5) ou les chambres consulaires (les Chambres d’Agriculture Figure 6).


PAP bureau service national

PAP chbre agriculture

 

La Commission Thématique Nationale auprès de la Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP), a confirmé dans sa réunion plénière du 18 janvier 2004 que ce type de document était utilisable en compétition « s’il a circulé » c’est-à-dire s’il a été retourné à son commanditaire auprès de La Poste. Il est utilisable « de façon comparable à un document timbré sur commande ».


 PAP organisation humanitaire oblitéré 1  PAP organisation humanitaire oblitéré 2

 

Reste à préciser le sort de ceux qui «n’ont pas circulé» qui ont évidemment un intérêt philatélique légèrement inférieur, mais demeurent quand même des PAP – réponse.

 

Enfin, quelle place accorder aux PAP – réponses détournés de leur usage d’origine : tel est le cas d’un PAP – réponse d’une organisation caritative (ci-dessous, l’UNICEF) qui a été utilisé comme PAP ordinaire en masquant l’adresse et le nom de l’émetteur en haut à gauche du document.

 

PAP organisation humanitaire détourné 1   

 

D’autres, plus malins, découpent la partie PAP timbrée pour la recoller sur une enveloppe ordinaire. Aucune valeur philatélique dans ce «bricolage». 


  PAP organisation humanitaire détourné 2

Plus généralement, la question des diverses formes de PAP que nous révèle la vie postale moderne n’est pas près d’être close. Elle est en pleine effervescence et c’est tant mieux. C’est ce qui se passait il y a cent ans et plus et qui nous vaut aujourd’hui une richesse documentaire philatélique, source inépuisable d’idées pour les collections d’Histoire Postale et Thématiques.

 

Notez bien pour finir que les négociants de la CNEP se sont engagés à ne pas proposer de PAP issus d’ONG dans leurs ventes, ceci par souci de déontologie vis à vis des ONG.

Repost 0
Published by Nanou - dans Les PAP
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 20:07
Depuis quelques mois, les observateurs du courrier d’entreprises auront noté l’apparition de nouvelles étiquettes de machine à affranchir de couleur jaune !  

Le fond de ces étiquettes est composé d’un pavage de logo «aile stylisée» de La Poste de couleur jaune sur fond blanc. 

 

Elles se présentent sous différentes formes et dimensions, ce qui permet déjà un premier classement, avant même d’étudier les inscriptions qu’elles contiennent.  

 

Pour les formes, on doit distinguer les étiquettes d’un seul tenant et celles composées dune bande autocollante prédécoupée par des vagues verticales espacées d’environ 15 mm.

Ema 1Etiquette d’un seul tenant

EMA 2

Etiquette prédécoupée par des ondulations verticales

 

Pour les dimensions, on rencontre différents cas de figure que l’on peut grouper en quelques familles à partir des hauteurs : 35x75, 35x85

 

                     8x75, 38x140 mm, 38x230

                   40x140, 40x145, 40x150, 40x155, 40x160, 40x170, 40x210

                   45x80, 45x140, 45x145, 45x175,

On pourrait penser que les étiquettes les plus courtes sont en fait des étiquettes plus longues coupées manuellement au moment du collage, mais un autre critère vient démentir cette hypothèse, c’est celui de la présence (ou non) de marges verticales. Les étiquettes comportent toujours deux marges horizontales blanches, mais pas systématiquement des marges verticales. 

 

Cependant, l’étiquette à quatre marges est la plus fréquemment rencontrée. Dans ce cas, la longueur de l’étiquette est bien la bonne. 

 

A noter que l’on rencontre quelquefois des étiquettes à trois marges, qui sont sans doute des « quatre marges » mal découpées par la machine.

EMA 3
Etiquette « 4 marges » de dimension 45x80 mm
EMA 4
Etiquette « 2 marges » de dimension 40x155

 EMA 5

Etiquette « 4 marges » de dimension 40x145
/EMA 6

Etiquette « 4 marges » de dimension 45x140


La deuxième source de classement est offerte par le numéro de série de la machine ayant fabriqué les étiquettes, car celle-ci comporte au bord des marges horizontales un numéro de 14 caractères toujours composé de la manière suivante :

000 XXXXXXX 0000

soit 3 chiffres, 7 lettres et 4 chiffres.

En suivant cet ordre, j’ai recensé à ce jour :

 

La combinaison de ces familles permet de distinguer à ce jour 26 étiquettes différentes.


EMA jaune 8 détail NB

Image en Noir et Blanc

  

 EMA jaune 8 détail

Etiquette n° 201 EAIALLM 1304

 

Mais bien entendu tous ces chiffres ne sont que très partiels par rapport à la diffusion de ce type d’étiquettes qui semble prendre de l’ampleur.

C’est ainsi qu’après des débuts timides en mars et avril 2004, j’ai rencontré 12 exemplaires en mai, 13 en juin, 22 en juillet. 
 

On ne sera pas surpris de rencontrer des impressions rouges, les plus fréquentes, mais aussi bleues, puisque, comme on l’a vu dans un article publié dans un précédent bulletin, il possible d’utiliser sur les machines à affranchir des encres de différentes couleurs.

EMA jaune 9 rec

Etiquette «4 marges» de n° 101 EACSSOG 0804 avec impression en bleu

 


Enfin, ces étiquettes n’échappent pas aux demi-impressions lorsque l’un des deux rouleaux encreur est à sec !

EMA 10
Dernière question (pour l’instant) : a quelle date est apparue la première de ces étiquettes de couleur jaune : sur un forum Internet, un correspondant annonçait fin juin être remonté au 18 mai 2004.

 

En cherchant dans mes « stocks », j’ai trouvé une empreinte du 29 mars reproduite ci-dessous et une autre du 30 mars. De deux types différents ;

 

On doit sans doute trouver mieux !


Alors à vos archives…. récentes !
EMA jaune 11 

Etiquette du 29 mars 2004 «2 marges» de dimension 40 x 150,  n°202 EAIALLM 1497

Repost 0
Published by Nanou - dans Les jaunes
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 21:25

Chacun se souvient du timbre émis par la Poste le 16 octobre 2000 sur le thème «technologie et nouveau millénaire» en prélude au changement de millénaire.

 
D’un graphisme très stylisé, et d’une valeur faciale courante (premier échelon de la lettre simple), il a été abondamment utilisé et d’un point de vue «valeur» ne participera pas à la valorisation «spéculative» de la collection de France.

TP Technologie 2001


Plus original est ce timbre revêtu des oblitérations de fin de millénaire et du début du suivant.
 Cachets du millénaire TP technologie

 

Sans doute peu utilisé est le PAP édité au même moment avec le même graphisme.

 

  PAP technologie 2001

Mais, beaucoup moins connu est le Prêt à poster (PAP) émis un an plus tard par la Poste au niveau régional, voir même local reprenant le même graphisme mais avec le millésime «2002» au lieu de 2001 sur le timbre, et sans indication de valeur faciale.

 

Ce PAP a semble-t-il été émis du côté de Nancy par un service désireux d’envoyer ses vœux à ses clients (et amis !). La carte figurant à l’intérieur indique en effet « La Poste vous présente ses meilleurs vœux pour 2002 ». Cette carte est numérotée.

Mais toute l'histoire de ce PAP n'est pas encore connue de tous. il y a eu aussi semble-t-il l'objectif de faire un "coup philatélique" et c'est pourquoi la presse Philatélique est restée discrète sur cette émission locale.
 

 

  PAP technologie 2002

Repost 0
Published by Nanou - dans Les PAP
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 09:12

Connaissez vous le PAP du facteur ?

 

Ce document a toutes les caractéristiques d’un «Prêt à poster» traditionnel.

 

Il a été émis par la Poste à l’usage des facteurs assurant la distribution quotidienne du courrier.

 

En effet, lorsqu’un facteur se heurte a une anomalie l’empêchant de distribuer avec certitude le courrier, il peut s’adresser au citoyen concerné, mais il n’a pas le droit de le faire sur un quelconque support. Il utilisera donc le prêt à poster édité par la Poste.

 

L’enveloppe contient une carte précisant la nature du dysfonctionnement constaté.

PAP-du-facteur.jpg

Repost 0
Published by Nanou - dans Les PAP
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 19:52
Dans le bulletin de l’amicale de décembre 2003 une question était posée dans l’article intitulé «L’entier postal Château du Haut-Koeningsbourg».

 

La question était de deviner la «deuxième exception» parmi les cartes postales offertes par La Poste à ses clients. Outre la carte du château pré-cité, une seconde carte doit se voir reconnaître également le statut d’entier postal.

 

Il s’agit de la carte «Astérix» émise en même temps que les timbres correspondants ou peu après. La reproduction du TP au verso, en noir et blanc lui confère ce statut d’objet parfaitement postal.

 EP Astérix recto



 EP Astérix verso
Repost 0
Published by Nanou - dans l'Entier Postal
commenter cet article